Blog d’un voyage en Amérique du Sud et centrale
Suivez nous :  

Voyager Pas Cher

Parce qu’en voyage, le but est souvent d’aller le plus loin possible avec ce que contient ton compte en banque, chaque centime compte. Voici quelques astuces pour ne pas te faire déplumer comme un pigeon voyageur, et faire que ta route soit longue et belle.

separation02

1. SE LOGER : Tentez l’expérience Couchsurfing

Depuis le temps qu’on t’en parle, tu auras compris qu’on est des fans inconditionnelles de ce mode de voyage. Ce réseau mondial te permet :

  • De séjourner chez des locaux pour pas cher*
  • De partager avec ces mêmes gens leur quotidien et de vivre comme un vrai gars du pays.

La communauté Couchsurfing, on y entre souvent au départ dans le but de s’épargner les frais de logement en voyage, et on se rend rapidement compte qu’elle apporte bien plus que ça, elle divulgue les valeurs parfois un peu égarées de l’hospitalité, du partage, de la découverte et l’acceptation de l’autre.

{image.index}/{image.total}

Wahhhou, ça donne envie hein ? Et bien fonce créer ton compte ici . Un petit conseil, prend le temps de remplir correctement ton profil et d’ajouter des photos, ça donne confiance aux autres utilisateurs au moment de répondre à une demande d’hébergement.

* Attention, le couchsurfing n’est pas un service de lit/canapé gratuit. Certes, il n’y a aucun échange d’argent entre toi et ton hôte, mais rappelle-toi qu’il te rend un service, il convient donc de le remercier de quelconque façon que ce soit : tu peux l’inviter à manger, ou bien lui préparer la recette de gratin dauphinois que ta grand-mère t’a apprise. Tu peux aussi lui laisser un petit cadeau, ou lui apprendre un super truc que tu sais faire !  Tu verras que tu y gagneras surement plus que quelques pesos, à savoir des amis !

 separation02

2. MANGER LOCAL

Il est 12h15, tu es en plein centre de Cusco, ton ventre commence à gargouiller, et tous les rabatteurs de la Place des Armes tentent de te convaincre que leur « menu touristique » est le meilleur et le moins cher….
Non, ne craque pas ! File à la section
« comedor » (cantine) du marché et enfile toi une énorme assiette pour le tiers du prix des menus qu’ils t’ont proposé. Des marchés, il y en a dans presque toutes les villes et villages d’Amérique du sud (mis à part l’Argentine, qui a malheureusement troqué cette belle tradition contre d’énormes supermarchés), et tous ont une zone pour déjeuner.

Comedor

Les marchands de rue sont également une bonne option pour manger pas cher en Amérique du Sud : de l’empanada à l’épis de maïs, en passant par le hot-dog, les petits postes au coin de la rue ne manquent pas sur le continent, et offrent une large variété de nourriture rapide.

marchands de rue

Enfin, lorsque ton auberge te le permet, ou quand tu te loges en couchsurfing, cuisiner de bons petits plats à la french touch te permet de calmer ton mal du pays tout en respectant ton budget. Evidemment, il faut faire avec les moyens du bord : ne cherche pas à dégoter du Camembert en Colombie, du Nutella au Pérou ou encore du Philadelphia en Equateur, tu ne feras que te ruiner. Contente toi des produits les plus consommés dans le pays, les moins chers et les plus frais !

separation02 

3. VISITER GRATUIT

Renseigne-toi auprès des locaux sur les différents sites gratuits à visiter dans la région (sites archéologiques, rivières, cascades, lagunes, plages, musées…). Encore une fois, un Couchsurfer te sera d’une grande aide pour te dégoter les meilleurs spots gratuits et à l’écart des touristes !

Dans les grandes villes où on se sent parfois un peu perdu en arrivant, vérifie systématiquement l’existance d’un Free Walking Tour. Le principe est le même à chaque fois : 1 à 2 départs par jour 7/7 qu’il pleuve qu’il neige ou qu’il vente, 2h à 3h de visite de la ville à pied avec un guide ultra dynamique et soucieux de te faire kiffer sa ville.

Le prix ?

Basé sur les tips : le guide reçois ce que tu veux lui donner, selon si tu as apprécié la prestation ou non !
Il y en a dans toutes les grandes villes d’Amérique Latine (et du monde ! ), retrouve les tous ici.

Free Walking Tour

Une autre manière d’économiser sur les excursions, est de demander systématiquement une réduction étudiante. Ça fonctionne parfois avec ta carte d’université française, mais tu obtiendras les plus grosses réductions avec la carte d’étudiant internationale ISIC avec laquelle tu peux par exemple entrer au Machu Picchu à moitié prix !

Retrouve toutes les réductions par pays ici

carte-isic

Enfin, la dernière astuce pour réduire ton budget excursion, c’est de former des groupes AVANT de te rendre en agence : tu es sûr de partir avec des gens avec qui tu as un bon feeling.

Voyager-en-groupe

 separation02

4. BOUGER : Achète tes billets en dernière minute !

N’achète rien en avance ! Même s’il est souvent tentant de s’assurer d’avoir de la place dans le bus ou dans une auberge, saches que les prix sur internet sont souvent plus chers, ou du moins égaux à ceux que l’on trouve sur place. Les bus sur le point de partir bradent bien souvent leurs dernières places pour remplir un maximum, profites-en !

Et puis, un voyage est fait d’imprévus : imagine-toi ton billet en poche pour le lendemain, tu rencontres la femme de ta vie dans un bar lors de ta dernière soirée à Lima… un poil trop d’anticipation pourrait te faire passer à côté de ta vie! 😉

Seule exception : les très longs trajets où tu as besoin de t’assurer le confort des sièges inclinables à 180°C des bus touristiques. Etant donné qu’on ne trouve que 12 de ces précieuses places dans chaque bus, on te recommande de réserver tes places un jour à l’avance pour ne pas te retrouver coincé entre les biens portants Miguel et Immaculada qui ronflent comme des sonneurs pendant 24h de trajet…

autobus-cama

separation02

5. TRAVAILLER contre le gîte et le couvert

Le volontariat est un super moyen de s’immerger dans la vie locale et de réduire ses coûts de vie en voyage. Le principe est simple, et existe dans les pays du monde entier : tu travailles quelques heures par jour (en général 4h, parfois moins, parfois plus) pour donner un coup de main à une famille ou une entreprise, en échange de quoi ton hôte te fournit hébergement, et parfois nourriture selon le contrat convenu.

Les lieux de travail et les tâches que tu peux accomplir sont divers et variés : tu peux aussi bien traire des vaches dans une ferme d’Argentine, refaire les chambres dans un hôtel  5 étoiles au Pérou, ou participer à la protection des tortues au Costa Rica.

woofing

Pour contacter des hôtes, il existe de nombreux sites. Voici nos préférés :

Workaway :

Volontariats de tout type, dans le monde entier. Le plus clair et facile d’utilisation de tous les sites de volontariat.
Adhésion : 29 USD* pour 2 ans valable dans les pays du monde entier.

Helpx :

Volontariats de tout type, dans le monde entier. Plus de choix dans les annonces de volontariat.
Adhésion : 20 Euros* pour 2 ans valable dans les pays du monde entier.

Wwoofing :

Spécialisé dans le travail volontaire dans les fermes organiques du monde entier.
Adhésion : Environ 30 USD* (dépend du pays) pour 1 ou 2 ans valable dans un seul pays.

 separation02

6. MARCHANDER

Dans tous les pays d’Amérique Latine, mis à part l’Argentine, l’Uruguay et le Chili, qui sont des pays plus occidentalisés, TOUT est négociable. TOUT on te dit : du trajet en taxi à l’excursion en bateau, en passant par les fruits au marché.

marchander-en-voyage

separation02

Commentez cet article :

Se connecter avec : SE CONNECTER AVEC :