Blog d’un voyage en Amérique du Sud et centrale
Suivez nous :  

Salta

Salta, nationalement connue pour ses légendaires et succulentes empanadas, est une des principales villes d’Argentine située dans la province du même nom. Perchée à 1200 mètres d’altitude dans le désert à la terre rouge du Nord-Ouest, la belle Salta est un bon camp de base pour visiter les merveilles des provinces de Salta et Jujuy.

Salta

Avant de filer vers les alentours de la ville, précipitez-vous au Museo de Arqueologia de Alta Montaña (entrée : 50 pesos*) situé sur la place principale de Salta. Les pièces maitresses de ce musée sont sans aucun doute les 3 impressionnantes momies d’enfants retrouvés congelés près de la cime du volcan Llullaillaco, à 6739 mètres d’altitude.

Ces trois enfants de 6, 7 et 15 ans ayant été choisis comme offrande à un rituel inca ont été retrouvés dans un état de conservation absolument fascinant. Après 500 ans dans le froid, leur corps intact donne l’impression d’avoir été récemment congelé…

La Doncella

sauce america

Une fois votre dose d’urbanisation ingérée, il est temps d’aller explorer les curiosités naturelles qui entourent Salta.

Deux circuits au Nord et au Sud vous permettent d’avoir un bel aperçu de ce que le Nord-Ouest argentin a à offrir.

En 5 à 6 jours, il est possible de parcourir les deux circuits, où vous ferez chauffer la gomme sur un peu plus de 1000 kms.

PLUSIEURS OPTIONS POUR VOUS DEPLACER SUR CES ROUTES :

  • La première, et de loin la plus économique, consiste à se déplacer en éternel « colectivo» de patelin en patelin.

    Evidemment, vous êtes tributaire des horaires des bus, donc cette option est à envisager seulement si vous avez du temps ! Aussi, certaines parties du circuit n’étant pas desservies par les bus (entre Cachi et Cafayate par exemple), il vous faudra faire des  choix, ou opter pour un taxi ! Pour vous donner un ordre d’idée, il vous faudrait débourser 150 pesos argentins * par personne pour  l’excursion Aller /Retour de 4h00  à la Quebrada de las Conchas dans un taxi privé depuis Cafayate, avec tous les arrets photos que vous voulez !

    Enfin, l’intérêt des circuits Nord et Sud de Salta est sans aucun doute la beauté des paysages entre les villages, il est donc un peu dommage à notre sens de rater l’occasion de s’arrêter quand on le veut pour admirer les panoramas !

 

  • Une autre option, est celle du guide/chauffeur privé ou de l’excursion all inclusive contractée auprès d’une agence de Salta.

    Eh oui, le confort de se faire balader avec comme seul soucis la batterie de son appareil photo se paye ! Comptez entre 750 et 1000 pesos* par personne selon le nombre de personnes dans le véhicule et l’agence choisie, incluant le transport avec guide, l’hébergement (ne vous attendez pas à du 5 étoiles évidemment) les déjeuners et déjeuners. Cette option peut être intéressante si vous êtes déjà en groupe ! 

 

  • La troisième option, privilégiant la liberté (et on aime ça la liberté), est de louer une voiture à 4 ou 5.

    C’est tout de même un petit budget mais il s’agit là d’un investissement pour sceller ces paysages dans sa mémoire. La liberté de vous arrêter où vous voulez, quand vous voulez, d’être seul au monde face à ces immensités en vaut vraiment la chandelle. Il vous en coûtera entre 500 et 600 pesos* de location par jour pour une 5 portes type Berline (à noter que les prix varient fortement en fonction des saisons). A cela il faut ajouter le prix de deux pleins complets à env. 600 pesos* chacun pour effectuer les circuits Nord et Sud en 6 jours. La totalité du trajet peut donc vous revenir à 850/1000 pesos* par personne.

    C’est la solution que nous avons choisie, et on ne l’a pas regrettée !

    C’est dans notre super Chevrolet louée à l’agence Arodar, qui nous a offert le meilleur prix de la ville, que nous avons parcouru les environs accompagnées de nos deux compères Bruxellois, Max et Fanny, dont vous pouvez lire les aventures ici même.

sauce america

Le Circuit sud

Jour 1 : De Salta à Cachi.

Le volant de la Titine entre les mains, le pied sur l’accélérateur, prêt à jouer les Michel Vallant sur les routes en serpent, nous vous invitons à démarrer en direction du village de Cachi. Après un passage dans des paysages verdoyants, les montagnes multicolores commencent déjà à apparaitre. Après un passage à la Piedra del Molino à 3450 mètres d’altitude, vous entrez au Parc National Los Cardones ou vous naviguez au milieu des miliers de cactus. La route continue vers le charmant village colonial de Cachi adossé à l’imposant Nevado de Cachi (6320m d’altitude). 

Cachi

Jour 2 : De Cachi à Cafayate.

L’aventure continue en direction de Cafayate, vous passez par les vallées Calchaquies. Seconde capitale viticole après Mendoza, la jolie ville de Cafayate regorge de caves à visiter, situées pour la plupart dans le centre ville. La ferme de Las Cabras de Cafayate propose également une visite guidée et dégustation de leurs fromages de chèvre fabriqués sur place. Et en dessert laissez-vous tenter pas un sorbet au vin cher le glacier Helados Miranda, créateur du parfum original !

Cabras

Pour vous loger, voici une super adresse : l’hostel Huayra Sanipy, Calle Nuestra Senora del Rosario 283, Cafayate. En plus d’être bien située, à 3 cuadras de la place principale, et hyper bon marché (40 pesos* la chambre privée avec salle de bain partagée, c’est aussi une sorte de temple de la convivialité : Pepo, le propriétaire, se met (presque) tous les soirs aux fourneaux pour ses hôtes. Vous jouez le rôle de commis de cuisine, les frais sont divisés entre tous, et  la magie opère, vous voilà à partager un repas et vos expériences avec tous les voyageurs  de l’auberge !

Huayra Sanipy

Jour 3 : De Cafayate à Salta, la Quebrada de las conchas

La route entre Cafayate et Salta est un vrai décor de Western. Ses formations géologiques bizarroïdes en terre rouge vif vous donnent des envies de revivre l’époque de Calamity Jane ! Vous croisez « le crapeau », « le moine », « la gorge du diable »  ou encore « l’amphithéâtre », autant de formes rocheuses qui vous feront piler tous les 4 mètres de peur de rater LA photo qui trônera fièrement sur le buffet !
Retour et nuit à Salta.

{image.index}/{image.total}

sauce america

Circuit nord

Jour 4 : De Salta à Tilcara

Deux options pour parcourir ce trajet : vous pouvez rejoindre Pumamarca, votre premier point d’intérêt, par une route toute neuve et sans virages escarpés, mais ce serait trop simple et les paysages n’en valent pas la peine. On sait que vous aimez les défis, alors on vous conseille de garder ce chemin pour le retour et d’emprunter l’autre route, celle en lacet qui vous fait travailler les triceps et vous en met plein la vue !

En route pumamarca

Sur votre chemin, vous aurez la possibilité de faire un détour de 80 kms (aller) pour visiter les Salinas Grandes, un mini désert de sel. Honnêtement, si vous venez de la Bolivie, ou si vous avez l’intention de visiter le Salar d’Uyuni plus tard, ce détour peut largement être supprimé pour alléger un peu le kilométrage de Titine….

Après avoir fait le tour du fameux cerro de los 7 colores à Pumamarca, nous avons été légèrement agacées par l’ambiance supermarché du poncho sur la place du village. Nous avons donc préféré continuer notre route jusqu’à Tilcara, à 30 min de Pumamarca.

{image.index}/{image.total}

Sur conseils de Pepo de Cafayate, nous nous sommes installées chez son ami à l’hostel L’Albahaca (adresse : calle Padilla 731 entre Ambrosetti et Sarmiento) qui a pour même concept de cuisiner chaque soir pour ses hôtes de passage (85 pesos*/ personne et par nuit en dortoir). 

Jour 5 : De Tilcara à Iruya, en passant par la Quebrada de Humahuaca

Départ pour Humahuaca et sa célèbre quebrada de los 14 colores. La piste en gravier et la montée subite à 3500 mètres d’altitude pour parvenir à cette merveille naturelle auront peut-être raison de votre forme olympique, mais on vous jure que les 10 points de vie que vous perdrez en faisant le moindre effort à votre arrivée valent 100 fois le coup face à la superbe québrada.

{image.index}/{image.total}

Iruya un village qui vaut le détour !

Si les conditions le permettent, c’est-à-dire si les nuages n’ont pas fait trop pluie-pluie les jours auparavant et si les fleuves sont à sec, on vous conseille vivement de continuer votre route jusqu’au petit village de Iruya, à deux heures de Humahuaca.

On ne va pas vous mentir, la route n’est pas une partie de plaisir pour le conducteur. Pour se lancer dans cette aventure, le pilote doit être un poil téméraire, il ne doit pas avoir le vertige,  et il vaut mieux qu’il ait déjà pratiqué un peu les routes de montagnes avant de se lancer dans ce circuit sur gravier…et il va sans dire qu’il faut s’assurer d’arriver de jour !  

Pour les passagers cependant, les seules recommandations sont : Ouvrez grand vos mirettes et kiffez l’extraordinaire descente de 2h au cœur du canyon jusqu’au petit village à flan de montagne. 

{image.index}/{image.total}

L’hébergement se fait principalement chez des familles du village, toujours très typique, avec des prix hyper abordables.

Jour 6 : De Iruya à Salta

Le lendemain, c’est avec le même plaisir que vous remontez le canyon avant de vous farcir la route retour jusqu’à Salta. N’oubliez pas d’emprunter l’autoroute à partir de Pumamarca pour gagner un peu de temps et d’énergie !

En route salta

*prix constatés en Novembre 2014

Commentez cet article :

Se connecter avec : SE CONNECTER AVEC :


  • Chrissand sur 10 janvier 2015

    Super ton article sur les transports à Salta. Ca aide pas mal de voyageurs.
    Comme tu le signales, pour Iruya il faut vraiment qu’il n’y ai pas eu trop de pluie les jours avant sinon on ne monte pas avec une voiture de tourisme. C’est un de nos regrets de ce parcours, de ne pas avoir fait Iruya et l’Hornocal. Mais bon difficile de tout faire!

    • Lili & Léa sur 13 février 2015

      Oui impossible de tout faire, trop de belles choses à voir partout ! On a eu beaucoup de chance avec le temps car l’accès reste quand même assez complexe !