Blog d’un voyage en Amérique du Sud et centrale
Suivez nous :  

Mendoza

Mendoza est la principale zone viticole d’Argentine, responsable de la production de 60% du raisin national, principalement du Malbec. Depuis quelques années, la ville veut se donner une forte identité touristique autour du vin. La ville de Mendoza s’auto-surnomme d’ailleurs Capitale Internationale du Vin, ce qui nous a gentiment fait sourire après avoir parcouru les alentours.

En elle-même, la ville Mendoza n’est pas une ville exceptionnelle, quoique plutôt propre et chic par rapport au reste des villes argentines. Le gouvernement tente d’ailleurs de « nettoyer la ville » avec une loi fraichement abrogée qui nous a beaucoup choquées : l’interdiction formelle à l’art de rue (spectacles, musiciens…), aux jeux de ballon, aux skate-boards et autres objets à roulettes dans les lieux publiques. Quelle tristesse…

Mendoza

sauce america

LA ROUTE DES VINS

Autour de la ville, on trouve plusieurs zones où les Bodegas ouvrent leurs portes : Maipu, Godoy Cruz et Luján de Cuyo. Nous vous parlerons aujourd’hui de Maipu, situé à 16 kms de Mendoza, l’un des points de départ de la fameuse « route des vins ».

On ne voudrait pas jouer les « Cocorico », mais quand on a parcouru une route des vins en France, il est difficile de comparer l’incomparable.  Disons que celle de Maipu se parcourt plus pour le degré d’alcool des vins que pour le paysage et la rencontre avec les vignerons. Les nectars dégustés sur la route sont des vins industriels que l’on retrouve dans les supermarchés de Buenos Aires, un peu décevant, mais c’est pas ça qui va nous empêcher de tous les goûter !

Des excursions partent depuis Mendoza pour visiter les différentes Bodegas (les caves), mais la solution la plus sympa et la moins coûteuse à nos yeux est encore de faire le tour des vignobles en vélo.

tour des vignobles

Pour se rendre à Maipu, un bus vous emmène depuis le terminal de bus (Comptez environ 40 minutes de trajet). Une fois sur place, les agences de location de vélos ne manquent pas. Il vous en coûtera entre 70 et 80 pesos* pour la journée. Bien sûr, les bolides ne sont pas flambants neufs, comme nous a dit Roberto notre loueur de vélo :

NOS BECANES, C’EST PAS POUR FAIRE LE TOUR DE FRANCE, QU’ON S’ENTENDE !

Cela dit, c’est largement suffisant pour le peu de kilomètre qu’on a parcourir, et tous propose une assistance immédiate en cas de problème avec le vélo !

Pas très rassurant par ailleurs, le premier conseil de Roberto avant de prendre la route :

NE GARDEZ AUCUN OBJET DE VALEUR DANS VOTRE SAC A DOS !

Laissez tout à votre loueur, et gardez l’essentiel dans vos poches ou sous votre T-shirt. Oui, Maipu est une « banlieue » de Mendoza, et il semblerait que ses habitants aient trouvé un moyen facile de gagner de l’argent et des appareils photos… On croise la police touristique à chaque coin de rue dans le périmètre des bodegas, mais on nous conseille tout de même de ne pas sortir de cette zone.

sauce america

Pour découvrir les caves, deux tours possibles :

  • Le petit tour (5 kms) reste dans la ville de Maipu. Ne vous attendez pas à pédaler au milieu des vignes, le cadre est très urbain et plus que moyen. Comptez une demie journée pour visiter deux bodegas, le musée du vin (+ dégustation), deux maisons de dégustation d’huile d’olive et une brasserie. Chaque dégustation coute entre 30 et 70 pesos* selon la qualité du vin.Ce qui est globalement décevant dans ce tour, c’est que les bodegas visitées ne sont que des « show-room » des véritables caves (souvent des usines d’ailleurs) situées en dehors de la ville … Aussi, les Maisons d’huile d’olive, s’apparentent plus à des boutiques et ne valent pas vraiment la peine d’être visitées.Sinon, on sait que vous venez pour le vin, mais le « Beer Garden » (n°8 sur la carte) est un endroit sympa pour faire une pause dans le jardin ombragé.

 

  • Un tour plus grand à réaliser sur la journée vous permet de sortir de la ville, et d’aller chercher des paysages rappelant un peu plus les vignobles. Quatre caves de plus à visiter. Nous n’avons pas personnellement parcouru cette route mais aux dires des voyageurs croisés sur notre chemin, celle-ci vaudrait vachement plus le détour !

 Mendoza

Fin de journée, vos oreilles chauffent, votre tête tourne avec toutes ces dégustations, et vous n’avez pas l’intention de vous arrêter là ?

Filez à La Botella, une vinothèque qui remplit sa cave de vins régionaux, et qui vous les fait partager pour une poignée de pesos. Ses rabatteurs de rue font penser à un attrape-touriste de base, mais c’est véritablement une excellente adresse.

Cristian vous réserve un accueil plus que chaleureux, vous donne un petit cours d’œnologie, vous fait goûter 3 vins et vous offre une bouteille avec quelques tapas, pour la modique somme de 50 pesos*. Il vous offre même l’occasion de goûter à son « vino patero », le vin de la maison fabriqué sur place à la méthode ancestrale : avec les pieds !!! Et on vous jure qu’on dit pas ça parce qu’on a des actions chez lui !

La botella

Pour résumer, Mendoza, pour un français amateur de bon vin, de paysages vinicoles, en quête de rencontre avec les petits producteurs, ça casse pas trois pattes à un canard. Mais pour un backpacker à la soif inépuisable et aux bourses trouées, c’est le pied !

Si vous avez encore soif après ça, filez dans les villes de Godoy Cruz et Luján de Cuyo, où pléthores d’autres caves vous attendent !

*Prix constatés en Novembre 2014

CARTES DU LIEU À TÉLÉCHARGER ICI :

MAIPU VIGNOBLES

sauce america

Commentez cet article :

Se connecter avec : SE CONNECTER AVEC :