Blog d’un voyage en Amérique du Sud et centrale
Suivez nous :  

Peninsula Valdes

Nous, on a nos coins à champignons, et bien, en Patagonie, ils ont leurs coins à baleines, et autres drôles d’animaux, qu’on n’a pas l’habitude de voir passer sur nos côtes françaises ! C’est encore avec des étoiles dans les yeux que nous vous livrons tous les secrets de ce zoo à ciel ouvert : la Peninsula Valdés et le Golfe Nuevo.

sauce america

PUERTO MADRYN 

Cette ville de 50 000 habitants n’a absolument rien de remarquable si ce n’est sa proximité avec la péninsule et son golf inférieur, le Golfo Nuevo, qui grouillent d’animaux terrestres et marins plus fantastiques les uns que les autres.

Les auberges et les restaurants y sont moins chers qu’à Punta Pyramides (situé sur la Péninsule). Comptez 100 à 115 pesos* pour une nuit en dortoir contre 130 pesos* minimum sur la péninsule. Cette option vous permet aussi de visiter d’autres coins hors de la péninsule sans avoir à repayer l’entrée de celle-ci chaque jour.

sauceamerica ligne séparatrice

LA PÉNINSULA VALDÉS

L’entrée à la Péninsule vaut 160 pesos* par personne et par jour. Évidemment, les locaux ne la payent pas et nous avons eu la chance de passer la barrière dans la voiture d’un capitaine de bateau qui nous a fait passer pour ses deux cousines !

Pour parcourir la presqu’île, plusieurs possibilités :

  • Louer une voiture revient à environs 1000 pesos* par jour. Si vous êtes en auberge il est très facile de former un groupe de 4 à 5 personnes avec d’autres voyageurs pour réduire les coûts. Vous roulez sur des pistes en gravier, les risques d’abimer la voiture sont donc inévitables (impact de gravier, roue crevée…) et les réparations sont à votre charge en cas de pépin. Un voyageur nous a conté par exemple qu’il avait dû payer les réparations d’une roue crevée 800 pesos* ! A vous de voir si vous assumez ce risque…

    Le tour de la péninsule entière fait 400 kms, ce qui représente environs 7 heures de conduite sur piste sans les arrêts, à une vitesse maximale de 60 km/h, dans un paysage finalement assez monotone ; un peu arasant comme balade… Vous avez aussi la possibilité de visiter seulement la partie nord (160 km) ou la partie sud (170 km) de la presqu’île pour alléger la journée et épargner vos vertèbres.
  • Si vous préférez une visite guidée, si vous n’avez pas trouvé de covoitureurs, ou si vous n’avez simplement pas envie de vous farcir la route, l’excursion journée en agence vous coûtera 1250 à 1350 pesos* à réserver la veille, et décomposable de la sorte : 540 pesos* pour le transport en minibus + 640 pesos* pour l’observation des baleines en bateau (optionnel) + 160 pesos* pour l’entrée au parc.
Enfin, un conseil d’ami, NE TENTEZ PAS LE STOP !
Les routes de la péninsule sont presque désertes, les bus touristiques refuseront de vous prendre et vous pouvez rester plusieurs heures avant de voir passer une voiture,
souvent pleine…. c’est ce qu’on appelle un véritable moment de solitude…

 

auto stop punta tombo

sauceamerica ligne séparatrice

LA PÉNINSULE, OUI MAIS PAS QUE…

Une envie de Baleine ?

Rendez-vous à la Playa Canteras, à environs 17 kms au Nord de Puerto Madryn, de Juin à Décembre. Octobre et Novembre sont les mois les plus propices pour les observer. Sur cette plage encore à peine fréquentée (une poignée de locaux qui s’émerveillent encore et encore de ce spectacle de la nature), les baleines approchent la côte à 10 mètres à peine du bout de vos pieds. Et le plus chouette c’est qu’elles ne viennent jamais seules ! C’est toute une troupe qui vous offre ce ballet aquatique, comme des petits rats de l’opéra, mais en vachement plus gros, et plus mouillés. En réalité, si ces milliers de baleines débarquent à cette époque de l’année, c’est pour trouver l’âme sœur, et être ensuite pénardes pour donner la vie à leurs petits baleineaux, bien au « chaud », dans ce golfe.

Pour vous y rendre :

  • On vous déconseille vivement le vélo, même si les auberges vous diront que c’est faisable. Sachez, pour avoir tenté l’expérience plusieurs fois, que les argentins ne posent que très rarement leurs fesses sur une selle, et ont donc une forte tendance à sous-estimer les distances à vélo, vu qu’ils ne les ont jamais parcouru eux-même.
    Il est vrai que sur le papier, 34 kms de vélo aller-retour, ça parait hyper accessible pour des athlètes comme nous, comme vous, mais on tient à vous prévenir, ça n’est pas 34 kms de piste cyclable goudronnée où y’a plus qu’à contempler le paysage à une vitesse de croisière de 20 km/h, non, pas du tout, mais alors pas du tout. La route ressemble plutôt à un immense chantier, mi-graviers, mi-sable, en montagnes russes (mais sans la charrette à moteur…), fréquentée par des abrutis qui vous doublent à 150 km/h, vous laissant à chaque voiture qui passe, goûter la poussière par tous les orifices. Testé et désapprouvé !
    Heureusement qu’on a croisé sur notre route cette super famille qui voyage en camping-car, et qui nous a invité à reprendre des forces dans leur petite cabane à roulettes ! Vous pouvez d’ailleurs suivre leurs aventures http://ameriques-tousschuss.com/
  •  La meilleure option, si vous avez le budget, est encore de louer une voiture mais si vous êtes fauché, il vous reste toujours l’option stop. Les voitures sont nombreuses sur cette route depuis Puerto Madryn, vos chances sont donc en théorie plutôt élevées ; en théorie car de ce côté de la côte, les Argentins sont très méfiants, et prendre des autostoppeurs n’est pas dans leurs habitudes.
Un petit conseil si vous choisissez l’option stop :
Prévoyez une pancarte ou un drapeau indiquant votre nationalité, ça rassure et optimise vos chances de trouver un chauffeur avant la tombée de la nuit.

Si la Playa Canteras ne vous a pas rassasié en baleines, l’inévitable excursion d’observation des baleines en bateau saura le faire. L’embarquement se fait depuis la plage de Puerto Pyramides, le petit tour dure 2h, et vous coute la modique somme de 640 pesos*. Nous n’avons pas personnellement testé cette excursion mais d’après les dires de nos amis voyageurs croisés sur place, le bateau s’approche si près des baleines qu’on pourrait presque les toucher en tendant le bras. Nous ce qu’on en pense c’est que Brigitte Bardot ne laisserait jamais faire ça si elle savait qu’on venait emmerder les baleines d’aussi près en plein plan drague !

{image.index}/{image.total}

sauceamerica ligne séparatrice

On sait bien que vous, lecteurs, vous êtes gourmands, alors en accompagnement, ce sont de gros lions de mer qu’on vous sert, et pas qu’un peu ! On peut les trouver un peu partout sur la côte de la région Chubut de Septembre à Avril :

La plus grande colonie se trouve sur la Plage de Punta Loma, à une vingtaine de kilomètres au Sud de Puerto Madryn. Inutile de vous répéter qu’IL NE FAUT PAS Y ALLER EN VÉLO. La route est encore plus impraticable que celle de la plage Canteras.
La péninsule aussi héberge pas mal de lions de mer. Il est d’ailleurs possible de nager avec eux en snorkeling.

Parce que, le sauciez-vous ?

Le lion de mer est un animal extrêmement sociable, un peu comme un chien-sirène je dirais. A peine entrée dans l’eau, la meute s’approche de nous, joue avec nous, nous mordille, nous tourne autour, bref c’est assez étrange d’avoir un tel échange avec un animal de mer !
L’excursion vous coutera moins cher depuis Puerto Pyramides (850 pesos*) que depuis Puerto Madyn (1000 pesos*).

{image.index}/{image.total}

sauceamerica ligne séparatrice

Et pour le dessert ?

Une petite colonie de pas moins d’un millions de pingouins Manchot de Magellan tout fraichement débarqués de l’océan pour la période de reproduction ! Vous croiserez quelques pingouins sur la péninsule, mais la colonie la plus impressionnante se situe à Punta Tombo, à 180 km au sud de Puerto Madryn.

Si le quotidien de la famille pingouin vous intéresse, en voici un petit résumé :

En gros, Papa Pingouin débarque en Septembre sur les plages de Punta Tombo.
Il est très fatigué parce qu’il a quand même nagé pendant près de 6 mois depuis le nord, alors il dort pendant plusieurs jours. Quand il est bien reposé, il se met à réhabiliter son terrier familial, le même que l’année passée, pour accueillir sa meuf Maman Pingouin, la même que l’année passée. Bah ouais parce que Papa pingouin il est vachement fidèle !

Fin septembre, Maman pingouin et toutes ses copines arrivent sur la plage, elles retrouvent Papa pingouin tranquille pépouz dans le nid familial, et fêtent leurs retrouvailles comme il se doit.

Du coup Maman Pingouin nous pond deux œufs Kinder Pingui dans la foulée, et parce que la communauté des pingouins est vachement en avance sur celle des Hommes, Papa pingouin et Maman pingouin partagent les tâches : c’est donc pendant 4 mois qu’ils se relayent pour couver puis nourrir les deux petits Pingu jusqu’à ce qu’ils puissent voler de leurs propres ailes. Ah bah non c’est vrai, ces drôles d’oiseaux ne volent pas…

Bref, vers la fin du mois de Janvier, une fois que toute la petite famille a pris des forces et a renouvelé son plumage waterproof, elle replonge dans l’océan en direction du Nord-est de l’Amérique du Sud .

{image.index}/{image.total}

Les pingouins peuvent être observés de Septembre à Janvier dans la réserve naturelle de Punta Tombo.

Très utile pour briller en société :
Un petit musée à l’entrée vous permettra de ressortir de là avec une culture Pingouin en béton (entrée : 100 pesos*)

Vous pouvez vous y rendre par vos propres moyens, ou bien en stop (testé et approuvé par Sauce America, quoi qu’il faille être un peu patient). Si vous décidez d’acheter une excursion pour Punta Tombo depuis Puerto Madryn, il vous en coutera 560 pesos* (possibilité de coupler cette excursion avec l’observation des dauphins en bateau pour 500 pesos* de plus ).

CARTES DU LIEU À TÉLÉCHARGER ICI :
PUERTO MADRYN – Ville
PENINSULA VALDES
PUERTO MADRYN – Carte globale

*Ces prix ont été constatés en Octobre 2014

 

Commentez cet article :

Se connecter avec : SE CONNECTER AVEC :


  • Claire • sur 17 octobre 2014

    Yo les meufs, toujours un plaisir de lire vos aventures, on s’y croirait. Est-ce que les pingouins sont aussi trouillards qu’en NZ Lili?

    • Lili & Léa

      Lili & Léa sur 17 octobre 2014

      On peut dire que les pingouins ici ne sont pas farouches du tout non, et n’hésitent pas à se pavaner devant nos pieds ! Passe le bonjour aux Yellow eyed :-)

      • Claire • sur 20 octobre 2014

        Haha ça roule, pour le moment j’suis plus avec les otaries qui sont assez joueuses pour le coup.

  • Arielle • sur 17 octobre 2014

    Ramenez-moi un chien-sirène. Ceci n’est pas une demande. Il m’en faut un.

  • Ju de Juliane • sur 17 octobre 2014

    trop cooooool les lions de mer!!

  • Séjour au vice-consulat du royaume de Patagonie ! | Argentina sin calcetines sur 4 novembre 2015

    […] sur le blog de deux autres voyageuses exploratrices cool, si ça vous tente d’aller faire un tour http://www.sauceamerica.com/peninsula-valdes/ et la chose pourrait en effet convenir plutôt pas mal ;-). Ils sont vraiment extrêmement curieux […]